1 406 925 visites 16 visiteurs

Casteljaloux se mange le confit

28 janvier 2019 - 08:10

Article "La Dépêche du Midi"

On sait que le rugby est un sport d'hiver et cela s'est vérifié une fois de plus dimanche à Casteljaloux où le terrain de Lirac était balayé par un méchant vent du Nord. La banda «Alégria» réchauffait heureusement un peu l'atmosphère mais il ne fallut pas attendre plus de six minutes pour que Reda Benazzi conclut un ballon porté parfaitement négocié par le pack casteljalousain, bien cornaqué par Joël de La Bardonnie. La rencontre s'équilibrait alors jusqu'à un exploit personnel du centre Marc Graniczy, auteur d'une percée de 40 m et d'un essai en coin. Du bord de la touche, l'arrière Fourteau transformait impeccablement et les locaux prenaient le large. Tournefeuille réagissait alors, s'installait dans les 22 de Casteljaloux, mais la défense ne laissait rien passer et parvenait à se dégager sans trop de problèmes. Tournefeuille ne lâchait rien et, sur une pénaltouche et une belle combinaison, marquait un essai en coin transformé. Tout restait à faire alors que le temps devenait de plus en plus menaçant. Les joueurs pouvaient se retrouver aux vestiaires sans doute beaucoup plus confortables.

La seconde période débutait sur un véritable coup de trafalgar : sur une attaque un peu trop latérale, Tournefeuille interceptait et c'était l'essai entre les barres. 14 à 12 pour les visiteurs. Coup de froid sur Lirac ! La réaction était immédiate mais la pénalité de Fourteau passait à côté. Rebelote quelques minutes plus tard et cette fois, c'était le poteau. Sur la réception, Tournefeuille était à la faute et nouvelle pénalité. Cette fois, c'était la bonne et Casteljaloux repassait devant au score. Pas pour longtemps, puisque l'arbitre accordait une pénalité à Tournefeuille sans que les arbitres de touche ne lèvent leur drapeau : 17-15 pour les visiteurs. Lirac commençait à douter. Le temps passait et les locaux ne parvenaient pas à se défaire d'une équipe qui ne s'attendait pas à autant de cadeaux. A trois minutes du temps réglementaire, Fourteau tapait une nouvelle pénalité. Elle était trop courte. Etait-ce la fin ? Oui puisque, sur une invraisemblable phase de jeu, Tournefeuille marquait un nouvel essai, celui des illusions perdues pour Casteljaloux dont la situation se complique dangereusement.

U S Casteljaloux 15- Tournefeuille 22

Arbitre : M. Fabien Vergnaud (Ligue Nouvelle-Aquitaine).

Vaincus : 2 E Benazzi (6), Graniczy (18) 1 P et 1 T Fourteau.

Vainqueurs : 3 E, 2 T et 1 P.

CASTELJALOUX : Clavé, Oliveira, Maucouvert, Moser, Monbrun, Brun, Benazzi, Prévitali, (m) De La Bardonnie, (o) Cazeneuve, Cruagne, Ruchaud, Graniczy, Roy, Fourteau.

Sont entrés en jeu : Doré, Carlier, Jabel, Giresse, Sogno, Laclotte, Larrivière.

TOURNEFEUILLE : Roullier, Gibrac, Mulumba, Pradel, Clary, Courtin, Fablet, Clua, (m) Dumas, (o) Salvayre, Aubry, Desprez, Azema, Nogues, Diaz.

Sont entrés en jeu : Rosado, San, Monteiro, Rouby, Carrere, Etienne, Turlais.

  René Laffore, correspondant local  

https://www.ladepeche.fr/2019/01/28/casteljaloux-se-mange-le-confit,7979380.php  

Commentaires

La vaine résistance de Tournefeuille

25 mars 2019 14:44 par Dominique Daubert

La vaine résistance de Tournefeuille
Article "la dépêche du Midi" du 25/03/2019 > L'ESSENTIEL Si c'est dans le rôle du Petit Poucet animé de la foi qui soulève les montagnes que le LSC a écrit les plus belles pages de son histoire, hier, c'est en favori sûr de sa force que le relégué... Lire la suite

Aucun événement