984 532 visites 7 visiteurs

Tournefeuille tient son Graal - Juniors Balandrade. Un nouveau titre national après les cadets Teulière l'an passé

1 juin 2017 - 08:47

Article "La Dépêche du Midi" du 01/06/2017

«En début de saison, on ne pensait absolument pas à un éventuel titre de champion de France.» Co-entraîneur (avec Baptiste Eridia et Johnathan Dexpert) des juniors Balandrade de Tournefeuille, Joffrey Maylin a finalement décroché le pompon dimanche à Bressols contre Cahors (21-16).

Une rencontre où ses protégés ont su inverser la tendance en seconde période. «Dans le premier acte, avec l'appui du vent, nos adversaires ont rendu une copie quasi parfaite. En revanche, dès la reprise, nous avons su remettre la main sur le ballon. Le jeu de mouvement, c'est vraiment notre force», insiste le coach des trois-quarts, en poste depuis trois saisons, qui n'avait jamais atteint les quarts de finale de la compétition.

Le doublé pour six anciens Teulière !

Premiers de leur poule en phase préliminaire, «grâce au carton rouge reçu par le TUC, sans aucun doute la plus belle équipe rencontrée cette saison», les Tournefeuillais passaient ensuite par la case des barrages (succès 24-17 devant Castelsarrasin).

«Mais ce n'est qu'à partir de la demie que nous avons vraiment commencé à penser au bouclier. L'objectif prioritaire était de créer un bon état d'esprit au sein d'un collectif composé d'une trentaine de joueurs. Sur ce plan-là, je n'ai pas grand-chose à leur reprocher. Ils n'ont jamais pris la grosse tête et n'ont cessé de se remettre en question chaque week-end», souligne Joffrey Maylin, qui s'est notamment appuyé sur Flavien Barbet, Pablo Bardina, Nicolas Carrère, Hugo Celaya, Baptiste Letienne et Emilio Mendy, sacrés champions de France l'an passé avec les cadets Teulière de l'AST.

Après leur sacre national, les Tournefeuillais devront assumer leur nouveau statut dès ce samedi (à 16 heures) pour un derby à Blagnac en demi-finale du championnat Midi-Pyrénées. «Avec mon staff, nous avons décidé de laisser les clés du camion à nos joueurs. Autrement dit, ils doivent se gérer tous seuls comme des grands. Ainsi, nous verrons leur capacité à se recentrer tout de suite sur un autre objectif», prévient Joffrey Maylin. À bon entendeur.

C.-H. O

http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/01/2585579-tournefeuille-tient-son-graal.html  

Commentaires