925 204 visites 6 visiteurs

Tournefeuille passe le 1er TOUR : Victoire pour Théo !

1 mai 2017 - 21:48

De notre envoyé spécial Walter HUGO

Dès l'annonce du tirage, les souvenirs sont remontés à la surface : Les Angles !

Rappelez-vous, c'était il y a deux ans, déjà en Languedoc, mais à Bédarieux. Nos jeunes, alors Cadets Teulière, avaient gagné leur billet pour les ¼ : la victoire avait été belle, mais que le combat avait été rude …
Et nous revoilà donc face à ces redoutables provençaux, toujours dans l’Hérault, mais à Capestang.

Et en ce week-end d'élections, il valait mieux s'abstenir... d'arriver en retard ! Sur le coup d'envoi, les Gardois tentent de remonter le ballon mais tombent sur l' "énorme "  Duffaut qui distille un premier « tampon » ; ils n'ont pas d'autre choix que de dégager droit devant dans les bras de Mendy, qui glisse à Mauries. Enzo lève la tête, pousse au pied et va au pressing ; il récupère le cuir et donne dans la chute à Carrère qui élimine deux adversaires et va pointer en coin. Et Diaz transforme du bord de la touche.

2' Essai de Carrère transformé par Diaz.
AST 7 – Les Angles 0

Les Provençaux s'appuient sur leurs avants pour réagir et réduisent le score sur pénalité.

5' AST 7 – Les Angles 3

Le jeu s'équilibre quelque peu mais l'AST occupe mieux le terrain grâce notamment aux pieds diaboliques de Diaz et Mauries. Les chasseurs n'ont pas de représentant cette année aux élections mais ça n'empêche pas Dimitri Duffaut de distribuer les cartouches : il en est déjà à sa troisième !

On sent l'AST monter en pression, elle commence à envoyer du jeu. A la 12', Bardina déboule sur l'aile droite et pousse au pied ; mêlée sur les 22 : Diaz lance parfaitement Letienne, Courtin au soutien écarte pour Lagarde qui va s'écrouler dans l'en-but. Le toucher à terre n'est pas clair, essai refusé. Un sursis pour les Gardois qui plient mais résistent encore. A la 25', Diaz concrétise la domination sur pénalité des 35m face.

Pénalité de Diaz
25' AST 10 – Les Angles 3

Le staff Gardois sent le danger et choisit de tenter le tout pour le tout en faisant rentrer leur redoutable pilier Kaîs, l'arme fatale 16 .Celui qui nous avait fait tant souffrir il y a deux ans. Incertain jusqu'au bout, il a été contraint de démarrer sur le banc. Et sur un de ses premiers ballons , derrière un «  porté », il s'affale dans l'en-but. Essai non transformé.

Essai pour Les Angles
30' AST 10 -Les Angles 8

Mais l'AST ne relache pas son effort : Letienne tente un « rasant », il est contré mais réussit tout de même à récupérer le cuir : il fonce rageusement vers l'en but dans son style inimitable de puncheur . Diaz continue son festival et transforme en coin.

35' Essai de Létienne transformé par Diaz.

Mi-temps : AST 17 – Les Angles 8

Il fait chaud et le repos semble trop court pour les Gardois. Le coup d'envoi des Provençaux va directement en touche ; mêlée et là attention : Carrère ouvre pour Diaz qui transmet à Fradet ; Lagarde arrive lancé, franchit et repasse à Fradet qui l'a redoublé. Essai entre les perches.
Ouf ! Respiration. Dans les tribunes on a même pas eu le temps de finir le « gorgeon » et les discussions sur Fillon, Macron et Mélenchon. Pigalou père chante sur l'air des lampions Florimond au violon Simon à l'accordéon.

36' Essai de Fradet Transformé par Diaz
AST 24 – Les Angles 8

Sur le renvoi, les avants se mettent à l'unisson : on ne soulignera jamais assez le travail de l'ombre des Pigal, Célaya, Néduana, Orus, Arty, Martins, Lorvellec. Et de cette troisième ligne de voltigeurs-gratteurs plaqueurs : Maldonado, Mendy, Duquesne et Courtin.
Le renvoi est capté, passage au sol. L’impéccable Carrère distille un coup de pied dans la boîte, c'est la panique chez les verts (absents il est vrai du 1er tour). En bon capitaine Seb Courtin récupère, feinte la passe à droite sur Martins qui a tout compris : il se démarque intelligemment sur la gauche, reçoit le cuir, et d'un crochet intérieur, élimine le dernier défenseur. Essai entre les perches.

37' Essai de Martins transformé par Diaz
AST 31 – Les Angles 8

Les Gardois, KO debout, tentent de réagir mais les avants de l'AST prennent le dessus. L'imperturbable Diaz joue dans un fauteuil : il monte un up-and-under (une Pinder en français).
Barbet récupère le cuir sur aile et donne dans le mouvement à Mauries. Ils sont complices les deux « poulets », ils ont été élevés dans la même basse-cour les deux coqs Léguevinois. Mauries temporise, il a vu Lagarde arriver lancé et lui offre le ballon ; si Simon est là, Florimond est jamais bien loin : Fradet arrive au soutien de son compère, évite le dernier Gardois et va plonger gracieusement entre les poteaux. La vitesse du mouvement est telle que même le caméraman n'a pas pu suivre.
En six minutes, les verts ont été emportés par un vrai raz-de-marée. Un vieux supporter des Angles avouera qu'il avait pas vu ça depuis le débarquement en Provence.

40' AST 38 – Les Angles 8

Les Angles demandent un temps mort pour souffler. Ils reviennent très énervés à l'image de leur « embrouilleur » de service Kais (alias le 16) qui à force de manquer d'oxygène se retrouve forcément avec le cerveau mal irrigué. Les provocations se succèdent mais l'AST continue de jouer. Artigues entré en 9 apporte sa fraicheur, Letienne passé en 10 pousse pour Jegou qui échoue à quelques mètres de la ligne. Pilou Néduana est poussé en touche in extremis.
Et pourtant, c'est bien les Gardois qui vont marquer après une mêlée dans leur 22m. Ils auraient du en rester là, sauvant leur honneur sur cette ultime attaque. (60’ essai des Angles)

Mais il a fallu que le 16 fasse des siennes : alors que l’élégant Pilou replacé en 8 file à l’essai, notre Kaîs en déclenche une… Le délégué a bien noté au passage son geste intolérable qui , espérons-le, l'éloignera des terrains pour un bon moment.
Le Kaîs, jusqu'à la lie ...

Score final
AST 38 – Les Angles 13

Et maintenant place aux 1/8ème dimanche contre Chateaurenard.
Mobilisation générale !

 

Commentaires

26-10
Blagnac / ASTER 2004 environ 6 heures
Blagnac / ASTER 2004 : résumé du match environ 6 heures
Blagnac / ASTER 2004 environ 6 heures
Juniors A / GRAULHET et 6 environ 9 heures
Juniors B : nouveau joueur environ 9 heures
3-23
MILLAU / Juniors A environ 9 heures
MILLAU / Juniors A et 5 autres : résumés des matchs environ 9 heures
29-14
Juniors B / LOUS MAYNATS environ 9 heures
LANNEMEZAN / SENIORS 2 et LANNEMEZAN / SENIORS 1 environ 10 heures
Kevin CLUA et 2 autres environ 10 heures
La convivialité passe avant la montée environ 11 heures
29-5
Juniors B / RST RIEUMES/MURET environ 17 heures
12-36
RST PORTES D'ARIEGE / Juniors B environ 17 heures
3-57
RST BLAGNAC / Juniors A environ 17 heures
31-5
Juniors A / RODEZ environ 17 heures
+