719 512 visites 14 visiteurs

Tournefeuille a su lire le mode d'emploi. Grenade s'incline dans le derby.

13 mars 2017 - 09:13

Article "la dépêche du Midi" du 06/03/2017 :

> L'ESSENTIEL

 

Entre des visiteurs déterminés à jouer crânement leur toute dernière petite chance de qualification et des Tournefeuillais encore sous la menace de Revel et de Tournon en cas d'échec, le deuxième acte du «faux-derby» de l'Ouest toulousain a été des plus plaisants.

Séduisants et méthodiques, les riverains du Touch l'ont emporté, ce qui leur permet de disposer d'un matelas somme toute confortable avant un court déplacement chez l'autre proche voisin et leader Rieumois. Les vaincus, eux, ont fait honneur à leur réputation. Question de fierté ou, plutôt, de tradition…

> LES HOMMES

Côté Tournefeuillais, Bilhère, Clua et Goulignac ont marqué des points. Du plaquage bien assené au contre en touche en passant par le franchissement, le premier nommé a tout pour trouver son compte dans le projet de jeu élaboré par ses mentors, Claude Guiraud et Laurent Cettolo.

Chez les Grenadains, on aura noté la bonne tenue, au propre comme au figuré, de Ludovic Bejna et Thomas Peccolo. Le droitier barbu passé par Villemur et son colistier apparenté à l'illustre sociétaire du Stade Beaumontois de la grande et belle époque ont de quoi assurer la relève. Rappelons la consécration récente du vivier «Belascain» sur le pavois hexagonal.

> ILS ONT DIT

Laurent Cettolo (co-entraîneur de l'AST) : «On ne peut pas parler d'une victoire à la Pyrrhus, mais, si l'on prend en considération le carton rouge de Kevin (Arnaud, N.D.L.R.) et les blessures de Garaud et de Gonzalès, on se dit que, quelque part, c'est cher payé. Pour le reste, j'ai beaucoup apprécié notre première mi-temps. La deuxième, elle, a été un peu plus poussive. Ceci dit, une victoire bonifiée face à un adversaire dont tout le monde connaît les valeurs est une performance qu'il ne fait surtout pas galvauder.»

Philippe Gordo (co-entraîneur de Grenade) : «On ne s'est pas sortis, c'est sûr, mais la maîtrise nous fait encore défaut».

Tournefeuille 31 Grenade 3

MT : 24-3 ; arbitre : Pierre-Olivier Julien (Languedoc).

Vainqueurs : 4 E (17), Suchaud (30,37), Bilhère (58) 1 P (9), 4 T (17, 30,37) Arnaud

Vaincus : 1 P Margarit (40)

Evolution du score : 3-0, 10-0, 17-0, 24-0, 24-3/31-3

TOURNEFEUILLE : Lyet (cap) ; Teillol, Clua, Pinarello, Abadie ; (o) Arnaud, (m) Lacassagne ; Darrieussecq, Suchaud, Bilhère Dieuzeide ; Garaud, Gonzales ; Marty, Goulignac, Sicre ;

Sur le banc : Coudrais, Tremolières, Baboudjian, Marcet, Dandraud, Duvignacq, Desprez.Exclu. tempo. : Arnaud (39, carton jaune), Marty (49, idem). Exclu. déf. : Arnaud (61)

GRENADE : Servat ; Guéritault, Caillou, Denjean, Aranda ; (o) Crouzoulon, (m) Margarit ; Geli, Nougailhon (cap), Estaque ; Bégué, Rouxel ; Peccolo, Lepinay, Bejna.

Sur le banc : Avanzini, Bonaluni, Mazzuchini, Roncandin, Delpech, Bourgade, Delin.

Exclu. tempo. : Nougailhon (7, carton blanc), Geli (22, carton jaune), Estaque (50, carton idem).

Ph.A.

  http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/13/2534767-tournefeuille-a-su-lire-le-mode-d-emploi.html  

Commentaires