714 593 visites 18 visiteurs

Fédérale 3 – Tournefeuille enfonce Grenade

14 novembre 2016 - 16:15

Article Rugbyamateur du 14/11/2016

Après sept matchs perdus consécutivement, on attendait avec impatience le réveil Grenadin. Dernier au classement mais jamais surclassé par ses adversaires, le GS était à la recherche d’un match référence, mais surtout d’une première victoire. La venue de l’armada tounefeuillaise, bien placée pour jouer le haut du tableau cette année, n’était pas faite pour rassurer les nombreux suporters jaune et noir…(par GR Vin)

Les éléments (pluie, boue) ont compliqué à souhait les débats. Obligés de faire le jeu, les locaux se sont exposés car il était plus facile dans ces conditions de défendre que d’attaquer. Les premières minutes vont vite le confirmer. Une pénalité pratiquement sur le coup d’envoi, plus une autre pour une liaison en mêlée assortie de 10m de plus pour contestation mettent les visiteurs en position idéale (0-6). Grenade est plein de bonnes intentions, mais confond vitesse et précipitation, n’engendrant pas la sérénité, comme cette hésitation derrière un regroupement près de la ligne, ou ce dégagement contré qui coûtait sept points de plus. Un peu plus tard c’est le plaqueur qui ne sort pas assez vite et qui permet au redoutable Gratton, de montrer sa précision au but.

Piqués au vif, et  encouragés par un nombreux public, les jaune et noir ont leur temps fort. Delpech, l’ouvreur local, démontre lui aussi sa facilité au tir, malgré des conditions toujours difficiles, et permet aux siens de rester dans le match grâce à trois pénalités (9-16 à la pause).

A la reprise les jaune et noir se jettent dans la bataille, mais l’organisation défensive des visiteurs est parfaite, Suchaud et la charnière gèrent parfaitement les débats. Ce premier quart d’heure à l’avantage des locaux ne sera récompensé que par une seule pénalité de Delpech. Et c’est à la sortie de ce temps fort que Tournefeuille exploite parfaitement l’indiscipline adver, provoquée il est vrai par des ballons portés bien maîtrisés. S’en suit trois nouvelles pénalités en moins de dix minutes. Tournefeuille s’envole au score (12-25, 65ème). Grenade sent que le match lui échappe, durcit le jeu quelque peu, à l’ancienne, ce qui les fait jouer en infériorité numérique. Cela ne les empêche pas de repartir à l’assaut de la ligne adverse au mental. A la 71ème, Grenade joue une pénal touche, ballon bien capté puis porté qui envoie le capitaine Gatumel en terre promise. Juste récompense des efforts consenti, essai non transformé, 17-25. Ce sera insuffisant pour inquiéter une formation taillée pour le haut du tableau, et qui a bien préparé son prochain match avec la réception tant attendue de Rieumes.

A Grenade Destarac impérial en touche, Gatumel au combat de tous les instants, Delpech toujours aussi précieux et Guéritault qui aurait mérité de toucher plus de ballons sont ressortis dans un ensemble qui ne manque pas de panache mais qui se bat avec ses armes. L’équipe du duo Gordo-Pélissier s’enfonce un peu plus au classement, d’autant plus que les résultats du week-end n’ont pas joué en sa faveur. La semaine qui vient et le déplacement à Revel s’annoncent compliqués. A Tournefeuille, Gratton est indiscutablement l’homme du match, maître à jouer et artilleur haut de gamme. Dans son sillage, Suchaud très propre, Marcet pour son activité, plus que pour ses lancers, Lyet qui apporte de la sérénité et de la vitesse et le jeune Ferrié très en jambes, se sont distingués.

Les réactions 

Claude Guiraud co-entraîneur de Tournefeuille : Dans ces conditions ce n’est pas celui qui doit faire le jeu qui est le mieux placé. Qui plus est quand on est dans le doute et dans une spirale négative. On a bien géré notre match et réalisé une bonne performance défensive. Par contre, on a été mis en échec en touche offensive et défensive. Ils nous ont marqué un essai sur pénal touche alors qu’ils étaient en infériorité numérique. On a quand même réalisé un bon match à l’extérieur.

Laurent Cettolo, co-entraîneur Tournefeuille : Le point très positif c’est la victoire bien sûr. Le négatif c’est la conquête en touche, ce n’est pas normal que l’on n’arrive pas à contrer. C’est étonnant car c’était plutôt un point fort jusqu’ici. Après je pense qu’on a été bien en place, on n’a jamais été débordé et on a maîtrisé notre jeu. C’est vrai qu’on aimerait jouer le haut du tableau en visant les deux premières places, mais ce n’est pas encore fait. Ca passait par une victoire ici et c’était important de gagner.

Arnaud Gatumel capitaine de Grenade : C’est désespérant, on a l’impression de faire un bon match, on ne peut rien reprocher à personne sur l’investissement, on a des regrets mais c’est toujours la même chose, on perd chaque fois. On a l’impression que l’on peut battre tout le monde mais tout le monde nous bat. On ne se sort pas de cette spirale négative, et on joue avec la peur. Aujourd’hui je ne pense pas que Tournefeuille ait été une fois en position de marquer un essai, et pourtant ils gagnent. On fait des fautes certes, mais les faits de jeu ne nous aident pas, cet essai casquette nous fait mal aussi. C’est vraiment une question de confiance. Dimanche on va à Revel, ça va être encore difficile, mais il faut provoquer quelque chose.

http://rugbyamateur.fr/federale-3-tournefeuille-enfonce-grenade/

 

Photos prises par Roger LAFFONT

 

 

Commentaires