956 344 visites 12 visiteurs

Tournefeuille sur le fil contre Laroque Bèlesta

3 octobre 2016 - 09:42

Article "La Dépêche du Midi"  publié le 3/10/2016 à Tournefeuille :

On joue la 83e minute, les Laroquais mènent d'un point, lorsque le buteur haut-garonnais Eridia passe la dernière pénalité et donne la victoire à son équipe. L'arbitre siffle aussitôt la fin du match.

Les visiteurs laissent éclater leur joie, les locaux sont abattus. La défaite est d'autant plus rageante pour eux que, deux minutes plus tôt, Pichéric passait une pénalité qui mettait les siens devant d'un point et laissait entrevoir une victoire qui n'aurait pas été volée.

Laroque-Belesta 37- Tournefeuille 38

Équipes réserves. Tournefeuille II bat ES Laroque-Bélesta II, 33-17.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/10/03/2431387-tournefeuille-sur-le-fil.html  

 

Article "La Dépêche du Midi" côté Ariège publié le 3/1 :

Laroque-Bélesta crucifiée à la 83e minute! Les joueurs du pays d'Olmes s'inclinent 38-37 face à Tournefeuille au terme d'un match mémorable

On joue la 83e minute, les Laroquais mènent d'un point, le stade retient son souffle. Le buteur Haut-Garonnais Eridia pose le ballon sur le tee. S'il passe la pénalité, il donne la victoire à son équipe. C'est ce qui arrive. L'arbitre siffle aussitôt la fin du match. Les visiteurs laissent éclater leur joie, les locaux sont abattus. La défaite est d'autant plus rageante que, deux minutes plus tôt, Pichéric passait une pénalité qui mettait les siens devant d'un point et laissait entrevoir une victoire qui n'aurait pas été du tout volée.

 

Dès l'entame, les Hauts-Garonnais mettent la pression et héritent de deux pénalités. L'arrière Eridia échoue sur la première (2e) mais se rattrape sur la seconde (0-3, 7e). Après dix minutes, les locaux montent au créneau et prennent le jeu à leur compte. Si bien que l'ouvreur Pichéric égalise sur pénalité (3-3, 12e), héritée après que l'ailier Guenec, bousculé alors qu'il allait aplatir le ballon dans l'en-but sur une passe au pied du n° 10 (11e).

Devant un pack local qui tourne à plein régime, le leader déjoue, et joue à 14. La cocotte meurtrière parvient derrière la ligne, en coin, le ballon dans les mains du 3e ligne Craissat. Pichéric manque la transformation (8-3, 16e). Le temps pour Eridia de réduire le score sur une pénalité (8-6, 20e) que les locaux recommencent à donner le tournis au leader qui ne parvient plus à sortir de son camp. Le demi-de-mêlée Biscay s'enfuit le long de la touche, tape à suivre pour lui-même, le ballon sort à 3 m de la ligne (22e). Le 3e ligne Calero réussit une percée monumentale et sert Biscay, rattrapé la ligne en vue (31e). Le leader va craquer une seconde fois devant la force du huit de devant qui envoie Calero en terre promise. Pichéric transforme (15-6, 32e). La formation finit en trombe la mi-temps, elle est sur un nuage lorsque la longue passe de Pichéric arrive à l'ailier Guenec qui s'arrache pour marquer en coin. Du bord de touche, Pichéric transforme (22-6, 40e).

Incroyable course-poursuite

L'ESL-B vire en tête à la pause, bonus en poche devant un leader à qui on ne donne plus guère de chance lorsque, dès la reprise, et une tentative de drop manquée de Pichéric (41e), le centre Tami-Brérézigua sprinte le long de la touche pour plonger dans l'angle. Pichéric trouve le poteau (27-6, 42e), le leader chancelle, mais ne tombe pas, et sonne la révolte. Il engage une course-poursuite qui va lui permettre de remonter le score et de prendre même la tête. Les locaux jouent à quatorze et encaissent un premier essai par le pack. Eridia manque la transformation (27-11, 48e).

Cinq minutes plus tard, le centre Sanchez est à la conclusion mais toujours pas de transformation (27-16, 53e). C'est l'affolement dans les rangs laroquais. Le centre Ferrié y va pour le troisième essai, transformé par Eridia (27-23, 55e). En moins de 10 minutes, Tournefeuille revient sur les talons de locaux qui marquent le coup. Ils sont pénalisés, jouent à treize quelques minutes, et craquent logiquement devant un pack qui a retrouvé sa superbe. Le 3e ligne Bardet conclut une conquête en touche, Eridia transforme (27-30, 64e). Les locaux sont touchés mais pas coulés. Un final fou s'engage. À quatorze, ils trouvent des ressources pour reprendre le score avec l'essai du pack, transformé par Pichéric (34-30, 71e). Mais le leader ne se rend pas. Il remonte le terrain pour envoyer l'ouvreur Lacassagne en coin. Eridia rate la transformation, mais les visiteurs reprennent la tête (34-35, 74e). La suite, la pénalité réussie de Pichéric (37-35, 81e), puis celle de Eridia (37-38, 83e)…

Dans les vestiaires

(M-T : 22-6). Arbitrage de M. Thomas Samora (comité du Béarn).

Pour l'ES Laroque-Bélesta : 5 essais de Craissat (16e), Calero (32e), Guenec (40e), Tami-Bérézigua (42e et du pack (71e); 2 pénalités (12e, 81e) et 3 transformations (32e, 40e, 71e) de Pichéric.

Pour Tournefeuille : 5 essais du pack (48e), Sanchez (53e), Ferrié (55e), Bardet (64e) et Lacassagne (74e); 3 pénalités (7e, 20e, 83e) et 2 transformations (55e, 64e) de Eridia.

ES LAROQUE-BÉLESTA. Magnac, Chaubet, Barthez; Riveslange, J. Tartié; Calero, J. Rivière, Puigserver (cap.); Biscay (m), Pichéric (o); D. Tartié, Gallego, Tami-Bérézigua, Guenec; Cathala. Remplaçants : Alcaraz, Craissat, Siret, Collado-Sanchez, Mico.

Cartons jaunes : Puigserver (47e), Calero (60e), Riveslange (65e).

TOURNEFEUILLE. Sicre, Goulignac, Celaya; Trémolières, Ducasse; Bardet, Coudrais (cap.), Suchaud; Sentenac (m), Lacassagne (o); Clua, Pinarello, Ferrié, Dandrau-Cabarrou; Eridia. Remplaçants : Marcet, Bassani, Garraud, Boistard, Sanchez, Desprez, Teillol.

Carton blanc : Celaya (14e).

Pierre Mico (entraîneur de l'ES Laroque-Bélesta) : «On fait une première mi-temps où tout nous réussit et puis, la déception est terrible, finir à un point. On paye un peu nos blessures à répétition, un banc avec quatre remplaçants devant une équipe de haut de tableau qui rentre des joueurs frais en permanence. On se fait aussi énormément sanctionner et la dernière pénalité est sévère. La première mi-temps valide un gros travail qu'on fait, on va continuer. Mais, d'abord, on va digérer cette défaite».

Claude Guiraud (entraîneur de Tournefeuille) : «En première mi-temps, on ne pouvait pas faire pire. En seconde, dès qu'on a commencé à mettre du rythme et écarté les ballons, on leur a posé des problèmes. Il y a eu une mi-temps pour chaque équipe. Peut-être qu'inconsciemment, avec l'essai qu'ils ont marqué en début de seconde mi-temps, ils se sont dit que c'était fait. Du coup, nous, on s'est libérés. Qu'est-ce qu'on risquait !»

Benoît Puigserver (3e ligne et capitaine de l'ES Laroque-Bélesta) : «Entre les cartons et le banc amoindri… c'est râlant. C'était une équipe prenable».

Cédric Pichéric (demi d'ouverture et buteur de l'ES Laroque-Bélesta) : «A chaque match, on a des blessés, un banc restreint, c'est dommage. On prend des cartons mais l'arbitre fait partie du jeu. On fait des fautes bêtes sur des renvois. Il n'y a rien à dire. On a eu notre chance, on menait, ça prouve qu'on a des capacités».

Recueillis par A.C http://www.ladepeche.fr/article/2016/10/03/2431484-laroque-belesta-crucifiee-a-la-83e-minute.html

 

Commentaires

Staff
Claude Perboire
Claude Perboire 3 octobre 2016 10:44

Match interdit aux cardiaques...mais quel bonheur pour les anciens...en âge.. de voir le bonheur des joueurs à la fin du match

+