811 391 visites 6 visiteurs

SERIE « Bienvenue aux nouveaux séniors » : Jean Darrieussecq

8 août 2016 - 09:43

"Interview" : Jean Darrieussecq (27 ans), le Landais

  • Raconte-nous tes débuts dans le rugby :

Je suis issu d'une famille rugbystique des Landes et de la Côte Basque. Mes parents m'ont poussé au rugby dès l'âge de 6 ans en mini-poussin à Mont-de-Marsan, ma ville d’origine, où j'ai fait toute ma jeunesse. Nous sommes une génération de copains très unie ; nous avons évolué ensemble jusqu'en Juniors. Tous nos parents sont amis ; ils ont joué ensemble à leur époque. La plupart de nos frères jouaient ensemble aussi dans d'autres catégories, tout le monde se connaît, une longue histoire de famille.

  • Quel est ton parcours rugbystique ?

J'ai donc commencé le rugby en 1995 à l'âge de 6 ans au stade montois rugby. J’y ai passé 12 ans jusqu'en Crabos 1ere année et l'obtention de mon BAC. J'ai abandonné mes amis l'année avant qu'ils deviennent « Champions de France Crabos » (j'étais leur premier supporter). Je suis arrivé à Toulouse pour mes études et j'ai rejoint Balma en Balandrade 2eme année. J'ai passé 3 ans dans les catégories jeunes de Balma avant d'intégrer les séniors en 2010 jusqu'a la saison dernière. J'ai passé des moments fantastiques avec une montée en Fédérale 2 en 2014 sous la houlette de Claude Guiraud et Pascal Fontez pour les burpees ;), derrière le cul de Julien Marty en mêlée, sans aucun doute la meilleure saison de ma carrière, la plus complète. Depuis 2 ans, je me traîne une blessure au genou et après 1 match l'année dernière, je me suis fait opérer des ligaments croisés du genou.

J'ai toujours joué 3e ligne aile, avec un profil plutôt "homme de l'ombre", de ce qui se dit, ce n’est pas forcément moi qui vais traverser le terrain avec le ballon ;)

  • Pourquoi as-tu choisi Tournefeuille ?

Plusieurs raisons : ça fait 2 ans que je galère avec mon genou et je commençais à être à bout de souffle à Balma après 9 ans au club. L’effectif a pas mal tourné, étant blessé, j'étais moins présent et me suis écarté du groupe naturellement. J'avais vraiment besoin de repartir de zéro, dans un nouveau club avec un nouveau challenge. J'ai aussi acheté une maison vers Saint-Simon au début de l'été et je travaille à Blagnac, ce qui m'éloigne du côté Est de Toulouse. J'ai pensé à Tournefeuille en premier lieu, parce que je connais Claude et Pascal. Julien Marty m'en a dit beaucoup de bien avec un esprit copains, une cohésion et des valeurs que je recherche dans le rugby.

J'ai eu la chance de croiser Claude dans la rue par hasard en sortant de ma rééducation du genou l'année dernière. Je lui ai parlé de tout ça et il m'a ouvert les portes avec grand plaisir.

  • Quel est ton autre passion/occupation en dehors du rugby ?

Pour être original, la bringue avec les copains, surtout l'été avec toutes les fêtes du Sud-Ouest, la bonne bouffe aussi. Sinon j'aime bien voyager sur des week-ends partout en Europe, et je fais aussi un peu de golf quand j'ai du temps.

  • La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel tu aimerais être réincarné ?

Pas facile … je ne suis pas trop philosophe … je dirais le taureau de combat. Je suis passionné de corrida et les toros au milieu de l'arène sont imposants, braves, humbles, ils inspirent le respect.

  • Connais-tu un autre joueur du club ?  Une anecdote sur lui ;)

Pas vraiment inspiré par les exploits de Julien Marty, mis à part qu'on les appelait les frères Bogdanov à l'époque où il a débarqué à Balma avec un pote à lui, pilier aussi... 

Commentaires

Aucun événement