835 247 visites 8 visiteurs

SERIE « Bienvenue aux nouveaux séniors » : Jean Baptiste Payre

5 août 2016 - 12:40

"Interview" : Jean Baptiste Payre (22 ans)

  • Raconte-nous tes débuts dans le rugby :

Originaire d'un petit village provençal, j’ai commencé le rugby à l'âge de 4 ans au CORC (Châteauneuf du Pape Orange Rugby Club), où mon père était entraineur, jusqu'à l'âge de 15ans. 

  • Quel est ton parcours rugbystique ?

J'ai un parcours rugbystique plutôt atypique, car j'ai souvent changé de clubs. Passé notamment par le Stade Toulousain avec lequel je fus Champion de France en cadets, le Castres Olympique et l'U.S.Carcassonne jusqu'en espoir, pour ne citer qu’eux. La saison dernière, j'étais sur Montpellier pour finir mes études ; j'ai donc évolué à Jacou en Fédérale 3. 

Au niveau du poste, j'ai souvent été amené à évoluer au poste de demi d'ouverture, mais j'apprécie vraiment de jouer au centre et à la mêlée également. Tant que je suis sur le terrain, je suis content  :) 

  • Pourquoi as-tu choisi Tournefeuille ?

Revenant sur la région pour créer ma société, j'étais à la recherche d'un club. Tournefeuille a sonné comme une évidence pour moi. Son ambition de jouer le haut de tableau en fédérale 3, et de vouloir monter d'ici les deux prochaines saisons, m'ont donné envie d’ajouter ma pierre à l'édifice dans la réalisation de ces objectifs. L’entretien avec les entraineurs n'a fait que confirmer mon envie de venir ici.  

  • Quel est ton autre passion/occupation en dehors du rugby ?

En dehors du terrain, je suis quelqu'un qui apprécie passer du temps avec ma famille et mes amis. J'aime également voyager et découvrir sans cesse de nouveaux paysages. 

  • La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel tu aimerais être réincarné ?

Si j'avais le choix, je souhaiterais être réincarné en guépard. C'est un animal qui m'a toujours fasciné, notamment par sa vitesse de pointe, qui est impressionnante. Peut-être parce que ma pointe de vitesse à moi, est loin d'être impressionnante (rires).

  • Connais-tu un autre joueur du clubUne anecdote sur lui ;)

Je connais Anthony Berges Cau que j'ai eu l'occasion de croiser lorsque j'étais à Castres. Anthony est quelqu'un de très gentil, il apprécie qu'on le surnomme Cali, comme son idole, ou plutôt Califanovic, une sorte de pilier des temps modernes. Pour la petite anecdote, Cali lors de notre 1ère rencontre, m'a raconté son passé de vendeur de fromages près de Saint-Gaudens d'où il est originaire avec un accent des plus chantant. Aujourd'hui on en rigole encore.

 

Commentaires

Aucun événement