984 831 visites 12 visiteurs

Juniors Phliponeau ¼ de finale Championnat des Pyrénées L'ATHLETICO DE TOURNEFEUILLE

22 mai 2016 - 19:23

De notre envoyé spécial Walter Hugo :

A Tournefeuille (terrain synthétique)

A.S.TOURNEFEUILLE  bat  Tarn Sud Sor Agout  20 à 19 (mt 7 -11)

Pour Tournefeuille : 2 essais Maldonado (13e) Lagarde (47e) 2 T et 2P Artigues (38e, 68e)

Pour Tarn sud : 2 essais, 3 P

Tournefeuille : Causero – Cante, Cominges, Lagarde, Noyes – (o) Artigues (m) Maury – Mellard, Maldonado (8 cap), Plantecoste – Kolley, Demarcq – Arty,Viera,Orus

Remp : Gaillard, Duquesne, Magnier, Bernard, Martins, Greg Martinez, Tom Martinez

     Des trois équipes de Tournefeuille encore en course, c'est les juniors Phliponeau qui ont ouvert le bal samedi au synthétique contre la redoutable entente de Tarn Sud. Et comme d'habitude avec eux, il ne fallait pas partir avant la fin... Un vrai match de phase finale : du soleil, de l'engagement, du jeu, de beaux essais et, cerise sur le gâteau, la victoire. Et quelle victoire ! Au forceps, par KO, sur le gong !

     Tout avait pourtant bien mal débuté et l’entame n’augurait rien de bon : adossés au vent, les visiteurs font preuve d’un réalisme froid et marque un essai sur leur première action. Leur ouvreur  ajoutera deux pénalités en première période, dont une de près de 50m. Nos jeunes tentent beaucoup mais semblent souffrir d’un déficit de puissance ; il y a du lourd en face. Mais ils ont un éclair de génie à la 13ème : sur pénalité, suite à une remarquable combinaison, le capitaine Maldonado est allé marquer sans opposition entre les perches.

 En tournant à 7-11 à la pause, nos jeunes ont bien limité la casse.

     Dès la reprise, vent dans le dos, ils n’hésitent pas à prendre des risques et sont récompensés par une pénalité d’Artigues, qui ramène le score à 10-11 à la 38ème

On commence alors à y croire ferme mais, sur une de leur rare initiative, les tarnais ajoutent 3 points. 10-14  à la 45èmel’affaire se complique, il faut marquer un essai pour repasser devant. Nos ¾ décident alors de partir à l’abordage : Lagarde a franchi mais il a un client en face aujourd’hui ; il est stoppé net par un plaquage haut ; il fait un peu de musique sur le « synthé » mais pas de pénalité. Heureusement il ne dort que d’un œil car les tarnais ont récupéré le cuir et il faut se replacer. Martins stoppe leur avancée par un plaquage sec, le ballon gicle dans les bras d’Orus. Le brave Kéké fixe et fait une offrande aux  ‘’gazelles’’. Et là attention moteur : Artigues et Lagarde se retrouvent à 2 contre 2 ; ils ont l’air de deux ‘’farfadets’’ face au 13 et au 14 adverses. Qu’importe, ils vont la jouer ‘’fine’’, comme contre l’Aviron castrais dans le money-time : Artigues fixe parfaitement le 13 et l’élimine, il sert parfaitement Lagarde dans l’intervalle, le 14 est ‘’pris’’. Reste tout de même 60m à faire mais Simon a pris le ballon lancé, comme on lui a toujours appris. Du coup il a déposé tout le monde le long de la ligne ;  il prend ensuite soin de repiquer vers le centre pour aller aplatir entre les perches, où l’attend papa Mellard pour la photo. Artigues enfonce le clou. 17-14 à la 49ème.

Tout le monde avec ses qualités a mis la main à la pâte pour cet essai qui symbolise l’esprit de cette équipe : elle ne lâche rien !

     Il reste alors un gros ¼ d’heure à jouer et les visiteurs jouent le tout pour le tout. C’est maintenant eux qui doivent marquer un essai car un match nul les éliminerait (au nombre d’essais marqués). Ils pilonnent avec leurs avants alternant mauls et pick-and-go. L’AST fait le dos rond, elle plie mais ne rompt pas. A cinq minutes du terme, les tarnais font le maul de trop, le brave Momo a mis ses grosses paluches sur le cuir : mêlée pour Tournefeuille à 10 m de sa ligne. Tout le monde croit à la libération mais coup de théâtre : Tarn Sud gagne le ballon et réussit à marquer en coin par son intenable numéro 14 ! Heureusement la transformation est ratée.

17-19, plus que deux minutes à jouer.

     Et là, sur le renvoi, attention … action- réaction, tout le monde va toucher la gonfle : Artigues dose bien, Tom Martinez bloque le réceptionneur. Le dégagement de l’ouvreur visiteur trouve les bras de Madonado qui relance illico, l’arbitre tend le bras pour un avantage mais on est encore à 45m des perches. Le jeu rebondit sur la droite, Lagarde décale le ‘’tignous’’ Bernard qui gagne une quinzaine de mètres, on ‘’grignote’’ le terrain. Maury cornaque parfaitement son pack et repart côté fermé avec Maldo, les avants emportent tout sur leur passage ; les tarnais qui jouent en orange sont pressés et manquent de jus.

Personne n’arrêtera nos garçons aujourd’hui, ils ne veulent pas mourir !

Artigues relance le jeu derrière la déferlante : les tarnais sont aspirés à l’extérieur, il choisit astucieusement de remettre à l’intérieur sur le colosse Momo lancé comme un frelon. Il est difficilement stoppé et obtient une nouvelle pénalité. Mais celle-là est à 15m face. Balle de match… croit-on…Artigues ne tremble pas.

20-19 mais il reste deux longues minutes à tenir, et elles vont être longues.

     En effet, dès le renvoi, le pack tarnais se remet au ‘’farnac’’pour de nouveaux frissons dans nos échines. Artigues réussit à dégager au loin mais… dans les bras de ce ‘’satané’’ 14, redoutable ailier en tutorat avec le Castres Olympique. Nouvelle balle de match.

Et là, solidarité mes frères : la’’ mobylette de l’Agout ‘’ élimine Tom Martinez et prend dangereusement de la vitesse. Lagarde tente un improbable plongeon désespéré ; il fait ‘’chou blanc’’ et se blesse. Mais le bolide tarnais ne savait pas qu’à Tournefeuille un Martinez pouvait en cacher un autre : alors qu’il pensait aller à dame il se fait catapulter en touche par Greg Martinez revenu du diable vauvert. Sur la touche qui suit Orus assure le lancer pour Mellard, Maury glisse à Artigues qui, ce coup-ci, évite le 14 et trouve la touche aux 40m adverses. Le grand Martins, propulsé par Momo et Viéra, confisque le cuir. Je crois qu’il plane encore dans le ciel de Tournefeuille …

Les Phliponeau sont en demi après un match épique. Un de ses matchs que tu as envie de refaire pendant des heures … Un souvenir pour la vie…

Commentaires

Staff
Didier MELLARD
Didier MELLARD 23 mai 2016 19:33

;-) Très bons commentaires, comme toujours. Merci Walter… Et bravo les gars, mais déconnez pas, j'ai le coeur fragile…

Staff
Philippe Trumet
Philippe Trumet 22 mai 2016 21:35

Bravo aux joueurs pour cette belle victoire. Merci Walter, ton résumé embelli notre soirée

Vincent Mauries 22 mai 2016 21:17

Il n'y a rien à rajouter, c'est parfairt Walter. Bien joué les poulets, plus que deux,................. Allez l'AST