882 729 visites 10 visiteurs

L’ A.S.T XV EVITE LE TETE-A-QUEUE

22 décembre 2015 - 09:15

A.S TOURNEFEUILLE  Juniors Phliponeau
19/12/2015
envoyé spécial Walter HUGO


A Tournefeuille :
AS Tournefeuille Bat Entente Val Adour 69 à 6 (mi-temps 36 – 6)

Pour Val Adour : 2 P (9e,19e)
Pour l’AST : 11 essais Bailly (2e,63e), Lagarde (21e,30e), Demarcq (26e), Pigal (33e), Bernard(35e), Causero(39e,48e), Martins(44e,57e), 7 Transformations de Mauries.
Carton jaune : Magnier 15e

Les « Phliponeau » recevaient samedi Val Adour dans un match capital pour la qualification. Invaincus à l’extérieur, nos jeunes ont paradoxalement perdu leurs trois matchs à domicile (FCTT, Tournay, L’Union). Tout le monde craignait donc, pour cette dernière journée de la phase aller, une nouvelle sortie de route à la « maison ». Ils ont brillamment évité le « tête-à-queue » en passant la bagatelle de 69 pts à leurs visiteurs.

Le film du match :
CHAUD DEVANT , SHOW DERRIÈRE

Bien décidée à prendre le match à son compte, l’AST attaque pied au plancher. L’ailier gauche Max Bailly, à l’origine et à la conclusion d’un joli mouvement, marque en coin après un relais de sa 3e ligne. Essai non transformé par Mauries.
2e AST 5 – Val Adour 0


Pavée de bonnes intentions, l’AST ne relâche pas la pression mais confond vitesse et précipitation : ballons tombés, fautes inutiles, autant de petites erreurs qui permettent aux visiteurs de sortir la tête de l’eau par une pénalité.
9e AST 5 – Val Adour 3


Le spectre des réceptions précédentes semble alors planer dans l’air quand, notre excellent 2e ligne Magnier, écope d’un « jaune » pour une « cathédrale » involontaire (15e). Excès de vaillance qui aurait même pu (dû ?) coûter un « rouge ». Val Adour passe devant à la 19e.
19e AST 5 – Val Adour 6


Mais il était dit aujourd’hui que nos garçons ne perdraient pas une nouvelle fois à la « piaule ». Les avants sonnent la charge dans les 22m adverse bien aiguillés par un Maury sobre (si, si, ça existe…). Enzo Mauries en 10, qui nous a tant manqué contre L’Union, lance parfaitement l’attaque et trouve son compère Simon Lagarde qui d’un crochet intérieur « plante » son centre pour aller plonger entre les poteaux. Mauries transforme.
21e AST 12 – Val Adour 6


L’AST ne relâchera plus sa proie. Elle multiplie les mouvements collectifs. A la 26e, l’ailier droit Causero se porte au soutien de Lagarde aux 40m, il trouve à hauteur l’excellent 2e ligne Magnier rentré de pénitence ; un temps de jeu plus loin, c’est son non moins remarquable compère d’attelage, Tom Demarcq, qui conclut, au pied des perches, cette action d’école. Mauries transforme.
26e :19 - 6


Deux minutes plus tard c’est quasiment un copié-collé mais Mauries est retourné in-extremis dans l’en-but.
Tout va lors trop vite pour Val Adour qui n’arrive plus à colmater les brèches.
A la 30’, Mauries « saute » pour Lagarde qui va à « dame ». Il transforme dans la foulée.
30e 26 – 6 Bonus offensif


Trois minutes plus tard, c’est au tour de Lagarde de « sauter » pour Pigal. Il serait déplacé de parler de sauteries mais c’est tout de même une véritable orgie de rugby. Le « rouleau compresseur Pigal » fonce et marque (non transformé). Première « standing-ovation » pour « Pigalou ».
33e : 31 – 6


L’AST garde le rythme et le plus beau reste à venir : après une succession d’avancées ponctuées de « passes après contact » (offloads pour les modernes), l’explosif Vincent Bernard pointe un dernier essai avant la mi-temps. Mauries transforme.

35e Mi-Temps AST 36 – Val Adour 6
Les jeunes nous régalent, mais cette équipe est bien placée pour savoir qu’une remontée n’est jamais impossible. Les coaches Baptiste Eridia et John Dexpert le leurs rappellent. La prudence est de mise.

L’AST attaque bien la deuxième mi-temps dans le sillage de son tonitruant N°8 Pigal. A la 39e, notre Pigalou sonne encore la charge, le ballon est vite éjecté pour les ¾ qui envoient l’ailier droit Causero à l’essai. Mauries transforme.
39e : 43 -6


Cinq minutes plus tard Causero, encore lui, est repris à quelques mètres de la ligne. Le ballon est cependant récupéré sur la touche qui suit par les avants. Un ruck plus loin, Martins part au ras et va pointer en but. Essai non transformé.
44e : 48 – 6


Puis c’est au tour de l’inévitable Pigal d’en remettre une couche : il emporte plusieurs « petits bonhommes en rouge », trouve Cante au relais, puis Lagarde qui envoie Causero « planter » son doublé. Mauries transforme.
48e : 55 – 6


L’AST semble alors marquer le pas pendant une dizaine de minutes. Un coaching judicieux lui permet de retrouver de l’oxygène et du gaz. L’occasion est alors donnée au héros Pigalou de sortir sous les vivas d’une deuxième « standing ovation ». De mémoire de journalistes on n’avait plus vu ça depuis les Gold au Zénith de Toulouse en 86.
Avec de nouveau de l’essence dans le moteur, nos jeunes ajoutent alors deux essais de fort belle facture.
Le premier à la 57e sur un « ballon de récup » (turn over pour les modernes), Martins se retrouve dans la ligne et d’un crochet intérieur file entre les perches.
57e : 62 – 6


Les visiteurs sont saoulés de Rugby Champagne mais essaient courageusement de sauver l’honneur. Ils en ont l’occasion sur pénaltouche à 5m de la ligne. Mais l’AST est intraitable et tout va alors très vite : Maury éjecte pour Flo Fradet qui a glissé en 10, Flo donne à son complice Lagarde ; Mauries qui est passé 15 s’intercale et sert la fusée Bailly pour un onzième et ultime essai.
63e : 69 – 6


Le score en reste là, l’AST mettant un point d’honneur à ne pas encaisser d’essai.
Score final : AS Tournefeuille 69 – Val Adour 6
L’équipe dans son ensemble est à créditer d’une remarquable performance collective.


En plus des joueurs cités, Il faut souligner le travail de sape de la 1ere ligne avec le colosse Momo, associé à Arty et Viera les taurillons. Les flankers Maldonado et Plantecoste ont été omniprésents, liens parfaits entre avants et ¾. Greg Martinez, un dernier rempart solide à l’arrière.
Et le banc, bien sûr, qui une nouvelle fois a pesé : Fradet par sa polyvalence, Saint-jean, Reberga et Debernouis par leur vaillance, Cante et Martins par leur implication dans le jeu, Gaillard, le bien nommé, par sa puissance.


LES SECRETS DU SUCCÈS :
Invaincus à l’extérieur mais moribonds à domicile, comment les « Phliponeau » ont-ils réussi à inverser la tendance ?

Secrets de coaches. On se souvient du changement de maillots à Bazet, de la « tartine » de Joffrey à Graulhet, et bien là c’est encore autre chose. Vendredi soir, tout l’état-major des Juniors se regroupe pour une réunion de crise. Commencée au Club House, elle s’est terminée tard dans la nuit chez une dirigeante.
Une première décision est prise : dès que le bus de Val Adour arrive on leur dit : « Faîtes comme chez vous ». Comme ça on se croira à l’extérieur. Simple, mais il fallait y penser ;)
Ne reste plus qu’à analyser le jeu de Val Adour. Malgré de longues recherches, impossible de trouver des images de cette équipe sur internet.
Et là c’est le coup de génie. Sur une étagère, un membre du staff aperçoit un DVD : « Les Visiteurs »
« Cette vidéo elles marchent pour toutes les équipes qui se déplacent ». La voilà l’idée, le trait de génie.
Le film est disséqué (on rigole bien) mais surtout une deuxième décision est prise :
« Pour contrer la puissance de Jean Réno on va mettre Pigal en 8 ! » . On connait la suite…


Voilà à quoi tient un match.

Commentaires

Nathalie Neualt 23 décembre 2015 06:37

Si certains acteurs de cinéma, peuvent être remplacés, par certains joueurs de l'AST, je crois aussi, qu'à Tournefeuille, la gazette de Walter, peut remplacer le Midi Olympique. Félicitations pour ces articles, ce n'est que du bonheur à lire et tous les joueurs, le méritent bien , vu la féerie de Noël, qu'ils nous ont offert Samedi.Ne me croyez pas chauvin, car ça serait mal, me connaître, mais je remercie le n°8, pour ce beau cadeau d'anniversaire, qu'il m'a fait. Merci les joueurs, merci Walter, merci les coachs, merci le staff, merci les parents (notamment ceux des Balandrades, qui sont venus encourager), sans oublier le coop de supporteurs, mené, par le talentueux joueurs de l'équipe 1 senior "Trémo". Bonnes fêtes à tous et Walter, repose ta "plume", pendant les fêtes, car je sens qu'il va y avoir des articles intéressants à écrire, lors de la phase retour. Pigalou

Staff
Philippe Trumet
Philippe Trumet 22 décembre 2015 13:25

Excellent le Walter de fin d'année.

Staff
Didier MELLARD
Didier MELLARD 22 décembre 2015 11:41

Ennoooorme Walter ! Merci et excellentes fêtes de fin d'année…

Vincent Mauries 22 décembre 2015 10:46

Du MOZART, merci WALTER. Bonne fêtes et à l'année prochaine pour de nouvelles aventures.........

Aucun événement