717 967 visites 9 visiteurs

Invaincus en phase aller

13 décembre 2015 - 19:15

Juniors Balandrade 12/12/2015
De notre envoyé spécial Walter HUGO

A Graulhet (Stade Noël Pélissou) :
A.S TOURNEFEUILLE bat GRAULHET 27 à 19 (mi -temps 10-16)


Premiers de poule et vainqueurs de leurs dauphins la semaine dernière, les Balandrade craignaient à juste titre ce déplacement à Graulhet. La « Bataille de la Saudrune » avait en effet laissé des traces : Lacourie et Alacchi blessés, suspension de Davin (après celle d’Agabrielle), l’AST a pu heureusement s’appuyer sur la richesse de son effectif. Des centres habituels, seul le capitaine Baptiste Alran était d’ «attaque». Le revenant Corentin Lopez, et le «Phliponeau» Simon Lagarde étaient donc du voyage. Ils ont tous les deux montré qu’on pouvait leur faire confiance. Mention spéciale à Corentin Lopez qui retrouvait les terrains après un an d’absence : dès son premier ballon, on a compris qu’il était de retour…


L’AST comptait bien finir la phase aller invaincue et la préparation sur le terrain annexe fut particulièrement musclée : on aperçut même le coach Joffrey mettre une « beigne » à son compère Romain ! Nostalgie d’une jeunesse envolée ? Vieux dossier ? Nul ne sait, mais cette claque, on le verra, aura son importance.


Malgré un début poussif, l’AST ouvre le score dès la 4e sur pénalité de Nicolas Courtin. Elle est ensuite assez nettement dominée par des locaux survoltés, bien amenés par leur N° 10 « Castrais ». Elle ne doit son salut qu’à un exploit individuel de son N° 8 Dimitri Duffaut. Sur une belle attaque, les locaux semblent être en mesure de marquer mais tombent la balle à une dizaine de mètres de l’en-but. Le Grand Dimitri surgit alors, pousse au pied, prend de vitesse tous ses adversaires et va marquer 90 m plus loin ! Un véritable coup de poignard ! Nico Courtin transforme : 10-0 en 10 minutes, le hold-up éclair parfait.


Les Graulhétois n’abdiquent pas pour autant, nous infligeant au passage un cinglant 16-0 en 25 minutes !
A la mi-temps, l’AST est menée 10-16 (seulement) : pas cher payé pour les valeureux locaux.


Dès la reprise, le match change de physionomie. Tournefeuille bénéficie de la richesse de son effectif et le « banc » apporte une nouvelle fois son expérience et sa fraîcheur.
Les cadres reprennent les choses en main. A la 49e, Lucas Salvayre déchire la défense adverse et d’une « chistéra » envoie Oscar Vurpillot à l’essai. Nicolas Courtin ne tremble pas et transforme, permettant ainsi à l’AST de repasser devant (17-16). Pas pour longtemps : à la 52e elle concède une nouvelle pénalité (17-19). Nico répond du tac-o-tac à la 54e (20-19).


Temps mort demandé. Coach Romain harangue ses troupes : ‘’ 6 pts d’écart les gars, on lâche rien ! ‘’ . Tout le monde s’interroge car il n’y a qu’un point d’écart… Et là on se souvient de la claque (celle de l’échauffement). Joffrey a dû un peu trop appuyer sa « mandale », il a l’esprit embrouillé le Romain. Interrogé après le match il nous confie : « Pour être entraîneur de rugby on nous demande déjà de savoir lire et écrire, on ne va pas en plus nous demander de savoir compter !! ». (Et voilà comment on se retrouve déguisé en Tigrou…).


Le match reprend, il reste un bon quart d’heure. Tournefeuille semble maîtriser mais n’est pour autant pas à l’abri. Le premier rideau est intraitable et au fond du terrain Nico Courtin veille.


Le terme de la rencontre approche, tout le monde a l’œil rivé sur le score : 20-19. Tout le monde sauf …Florent Melix. Derrière un maul qui avance, Florent, lui, regarde le temps : 69. Il lui semble alors entendre une douce voix (Mary Lou ?) : « Prend le trou Florent ! ». Et il ne se fait pas prier le bougre. Il prend le trou rageusement et va glisser entre les perches ! Nico transforme.


Score final : TOURNEFEUILLE 27 –GRAULHET 19


Les Balandrade finissent donc la phase aller invaincus.

Au repos samedi prochain, ils seront tous là pour soutenir les Phliponeau qui recevront Val Adour.

Commentaires

Staff
Philippe Trumet
Philippe Trumet 13 décembre 2015 20:34

Très beau texte. Merci Walter